Google + MailInstagram
LA MEDITERRANEE

La vertu est dans le milieu. La Méditerranée: cela veut dire au milieu de la terre. A ses côtes règne une lumière  moyenne à 45 degrés, ce qui est le plus approprié pour définir les corps et montrer leurs formes. C’est grâce à cette lumière que se sont développées les grandes cultures artistiques: ni trop ni trop peu de lumière, car les deux extrêmes  éblouissent et les aveugles ne voient pas. A la Méditerranée s’impose la vision  concrète des choses sur laquelle repose l’art authentique.
Réflexions de Antonio Gaudí entre 1914 et 1926.

Il m’a fallu pratiquement une décennie pour comprendre ce qui représente la tradition. Depuis cinq générations nous vivons dans l’encre et le papier, entre images et  la typographie. Comme représentant de la profession  je me sens étroitement lié aux arts grafiques et ses symboles qui expriment les conceptions d’une forme  simple.

Quand j’ai connu Sánchez-Santiago son oeuvre me fascinait autant que sa propre personne: ses explications sur su manière  particulière de voir le monde, son individualisme, notre commun et à partir de maintenant  solidaire chemin vital. J’adore sa recherche, son courage, sa profondeur même dans l’expression simple.

Je remercie Sánchez-Santiago pour ses couleurs pleines d’espoir, son engagement pour illuminer les choses, sa volonté d’être positif. Nous appartenona à cette espèce de personnes privilégiées qui savent que pour atteindre le but il suffit de s’efforcer, d’apporter son intelligence et son enthousiasme.

Sánchez-Santiago est persuadé, et son oeuvre en est la preuve, que le doute devant la toile blanche le rend chaque fois plus sage; ainsi les  craintes se transforment en travail concret. Je sais qu’il est un vrai artiste qui sait  son métier.  Il navige dans une mer de couleurs et de formes, il jouit de sa traversée sachant que chaque moment de la vie est unique.
Il n’existe pas de manuel pour la vie. Personne ne nous enseigne à être heureux, à éduquer nos enfants, à soigner nos amitiés et personne nous dit non plus que la fin du voyage n’est pas le but, sinon le chemin à faire pour y aboutir.

Dicton du grand-père:  „Un voilier n’a jamais le vent à sa faveur s’il ignore sa destination“.
Sánchez-Santiago se trouve à la crête de la vague, face au vent. Il connaît sa route et laisse derrière lui un sillage de lumière éblouissante.

Son manuel artistique est l’ancre qui fixe les connaissances et le bagage intellectuel  de l’artiste. El explique grafiquement les instincts de la vie qui ne sont pas faciles à expliquer, ces sensations intérieures qui ne s’expriment pas en mots simples; l’expression  de vraie humilité, la preuve de peines, passion, projection et le sentiment de responsabilité devant la condition humaine.

Cette recherche intérieure d’une inspiration naturelle et  ce don de se limiter à l’essentiel lui permettent de voyager vers de nouvelles formes d’interprétation de notre  précaire présent



Enric Borràs
EDITEUR

ralla inferior

CALLIGRAFIES DE FER

L’artiste Sánchez-Santiago a fait une évolution exemplaire. Au début il nous a offert un répertoire de signes basés sur l’abstraction et la matière, utilisant des éléments végétaux comme le roseau, mais en même temps il a gardé sa préférence pour les  tons d’ocre, comme le démontrent les Paysages de roseaux.
Par la suite le peintre nous présente des sculptures et peintures où il combine à la perfection des pièces de métal artificiel et les allusions grafiques et expressionistes de personnages: nous parlons de la série  Caps. Encore plus tard, mais sans jamais tomber dans la rupture, l’artiste continue son oeuvre avec une série de grands formats, le goût de la matière et l’utilisation du cable métallique.
Ces éléments et le changement de beaucoup de couleurs utilisées jusqu’alors – à l’heure actuelle prédominent les couleurs froides à base de bleu – l’oeuvre de Sánchez-Santiago est énormément suggestif.
Les Calligrafies de fer démontrent une grande cohérence dans la composition et l’expression. Sur la toile aparaissent  entre les différentes tonalités de bleu des éléments iconografiques, entre autres un fil métallique impressionnant qui  écrit une sorte de forte calligrafie poétique. Une écriture qui dépasse les limites de la toile et invite à un dialogue entre le pigment et la matière, entre la toile et l’objet, entre le souffle expressionniste et la pulsion poétique.



Jaume Fàbrega
CRITIQUE D'ART

 

 

banner sanchezsantiago

ralla inferior

Valid XHTML 1.0 Transitional materials ecologics 2017 © Copyright | contact| Crédits|